Infos Business

ESPACE PUB

Côte d'Ivoire : la commande publique dépassera cette année les 2 000 milliards de de francs CFA

Les opérateurs économiques ivoiriens se sont réunis, mardi, à la CCI de la France en Côte d'Ivoire pour débattre des dispositifs mis en place pour une meilleure compétitivité de leurs entreprises. Au cours de cette rencontre, Cissé Abdoul Kader, Payeur général du Trésor, a révélé que pour l'exercice 2019, la commande publique en Côte d'Ivoire se chiffre à plus de 2 138,6 milliards de francs CFA, ce qui représente environ 30% du budget de l'Etat. «La commande publique en Côte d'Ivoire représente environ 30% du budget de l'Etat pour l'exercice 2019, soit 2 138,6 milliards de Fcfa». C'est ce qu'a déclaré Cissé Abdoul Kader, Payeur général du Trésor (PGT) à la Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique, lors du déjeuner-débat organisé mardi dernier par la CCI (Chambre de commerce et d'industrie) de la France en Côte d'Ivoire, autour du thème : «La commande publique en Côte d'Ivoire : dispositifs mis en place pour une meilleure compétitivité des entreprises ivoiriennes». Cissé Abdoul Kader y a été invité pour mettre en confiance les opérateurs économiques ivoiriens, leur expliquer les opportunités qu'offre le nouveau code de la commande publique adopté par la Côte d'Ivoire en décembre 2018 en remplacement de celui de 2009, et ensuite leur dévoiler la stratégie que l'Etat ivoirien met en place pour créer un environnement favorable à la participation de toutes les entreprises aux marchés publics. Pour ces entreprises, il souligné que «la commande publique constitue une opportunité d'affaires» et apparaît pour l'Etat «comme un levier de compétitivité et un moteur de développement». «C'est une notion très large qui englobe plusieurs formes de contrats tels les marchés publics, les délégations de services publics, les contrats de partenariat public/privé», a-t-il précisé. Respecter les délais de paiement Face aux opérateurs économiques, Cissé Abdoul Kader a déclaré que «la maîtrise du délai de règlement est fondamentale dans le paiement de la commande publique». C'est pourquoi le Trésor public, assure-t- il, s'attèle pour le respect de ce critère de performance. «Notre institution a adopté un système de classement par maturité des factures des fournisseurs dans les délais de 30, 60 et 90 jours à compter la date de prise en charge», a-t-il rappelé, avant d'ajouter que ces délais étaient de 246 jours en 2008 et 285 jours en 2009. Depuis quelques années, l'Etat ivoirien s'est engagé dans l'amélioration de sa politique économique et a fait plusieurs innovations en vue d'assainir la gestion des finances publiques et renforcer l'efficacité et la crédibilité du système de ses marchés publics. Parmi ces innovations, on note la mise en place de Baobab, un système de gestion de la relation client du Trésor public qui offre un outil interactif de traitement des préoccupations et de suivi des dossiers en ligne. Selon le directeur général du Trésor public, Jacques Konan Assahoré, Baobao introduit un système de notification par e-mail et par SMS qui a créé une véritable interactivité avec les usagers et les clients du Trésor public. Toujours dans cette optique, en 2015, le gouvernement ivoirien avait déjà procédé à la modification du code des marchés publics et qui fait obligation à chaque autorité contractante de réserver 20% de la valeur prévisionnelle de la commande publique aux PME. Une mesure devant renforcer la participation de ces entreprises locales à la commande publique.

1555058768     afrique.latribune.fr

  ESPACE PUB

AFFICHEZ VOUS ICI
(352 X 200)

VIDEO

Surmonter les difficultés -- David Laroche

Pourquoi vivons-nous des difficultés? Pourquoi ce n’est pas plus facile? Si vous aussi vous vous posez ces questions alors regardez cette vidéo pour avoir les réponses que j’ai trouvé à ces questions.

Voir +

ESPACE PUB

AFFICHEZ VOUS ICI
(352 X 200)

FACEBOOK

RECOMMANDER NOTRE SITE A DES AMIS

Vous avez le choix entre remplir ce formulaire et
nous écrire á info@pmeservices.net