Infos Business

ESPACE PUB

Accès aux logements : La bourse régionale a financé beaucoup d’habitations en Afrique de l’Ouest

Accès aux logements : La bourse régionale a financé beaucoup d’habitations en Afrique de l’Ouest Le bilan de l’exercice 2018 de la Brvm a été présenté, mercredi 30 janvier 2019, au siège de l’institution à Abidjan-Plateau, par le directeur général Edoh Kossi Amenounvé. Un marché boursier, ce ne sont pas que les indices, c’est aussi l’impact. Et à ce sujet, l’un des impacts réels de l’activité de la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm), en 2018, s’est fait ressentir au niveau du logement. En tout cas, c’est le commentaire qu’a fait le directeur général de l’institution sous régionale, Edoh Kossi Amenounvé, lors de la présentation du bilan de l’exercice 2018, ce mercredi 30 janvier 2019, au siège de l’institution à Abidjan-Plateau. « Le marché financier régional, dans ses deux composantes, a fait du chemin positif et contribué à améliorer le financement de nos économies. Ne serait-ce que, de façon très forte, sur le compartiment obligataire, avec une forte intervention des Etats et surtout de la caisse régionale de financement hypothécaire qui a levé, à plusieurs reprises, des ressources pour les prêter aux banques pour financer l’accès à l’habitat. Cela veut dire que les besoins exprimés par les banques pour faire du crédit de logement sont grandissants et par conséquent, il y a plus de crédit au logement dans notre sous-région. Et donc la Bourse a contribué, en quelque sorte, à faciliter l’accès à la propriété à nos populations », a expliqué le Dg de la Brvm. Détaillant le bilan, il a rassuré que la Bourse se porte très bien. Ce, malgré la tendance baissière des indices. Et cette baisse des indices enregistrée l’an dernier n’a pas été observée seulement au niveau du marché régional, mais un peu partout dans le monde. Les causes sont nombreuses et le Dg de la Brvm a cité entre autres, les tensions commerciales entre les Etats- Unis et la Chine, le spectre du No deal Brexit (sortie sans accord du Royaume Uni de l’Union européenne Ndlr), l’instabilité économique dans les grands pays de la région avec la remontée du Dollar, la faible culture du marché boursier des investisseurs et entrepreneurs ouest africains. « Nous avons quand même eu des réalisations très importantes en 2018. Nous avons eu notamment une offre publique de vente de Oragroup de 56,9 milliards de F Cfa qui est la plus importante jamais réalisée sur notre marché, depuis sa création. Cela veut dire que les émetteurs s’intéressent encore à notre marché. Nous avons aussi un développement très important de notre marché obligataire », a-t-il noté. Le marché financier, faut-il le rappeler, a deux composantes majeures : le marché des actions et le marché des obligations. Le dernier cité a connu une forte progression avec un niveau de capitalisation se situant à 3 400 milliards de F Cfa ; ce qui se rapproche du marché des actions, avec neuf nouvelles introductions d’emprunts obligataires pour un montant de 834 milliards de F Cfa. La Brvm qui compte à ce jour 45 sociétés cotées, en 2018, à travers le Dépositaire central/ Banque de règlement (Dc/Br), a injecté 713,25 milliards contre 540 milliards de F Cfa en 2017. Aussi, a ajouté son Dg, il y a une amélioration de la liquidité et les dividendes sont reversées un peu plus vite. A côté de ces indicateurs de marché, la Brvm poursuit ses activités de développement, de promotion dans les pays de l’Uemoa et à l’international. En termes de perspectives, les mêmes activités de développement et de promotion du marché boursier, de la culture boursière se poursuivront cette année avec un accent particulier sur le troisième compartiment, dédié aux Pme, ouvert en décembre 2017. fratmat.info

1548928907     fratmat.info

Vous avez le choix entre remplir ce formulaire et
nous écrire á info@pmeservices.net